Jeux vidéo actifs

Les jeux vidéo actifs sont souvent considérés comme une façon simple de bouger tout en s’amusant en famille ou entre amis! Certains pensent aussi qu’ils sont une bonne alternative pour les enfants qui ne font pas assez d’exercice physique.

Il en serait, en fait, tout autrement! Selon une étude de Jeunes en forme Canada, les jeux vidéo actifs ne seraient pas aussi bénéfiques que l’on pense! En effet, ils ne seraient pas recommandés car :

  • Ils n’augmentent pas le niveau d’activité quotidien des enfants.
  • Ils n’aident pas à atteindre le temps d’activité physique recommandé chaque jour (180 minutes pour les 1 à 4 ans et 60 minutes d’intensité moyenne à vigoureuse pour les 5 ans et plus).
  • Ils n’augmentent pas suffisamment le rythme cardiaque.
  • Ils n’offrent pas les vitamines D, les liens avec la nature, l’air frais ni les interactions sociales qu’apportent les activités extérieures et le jeu actif.

Bien qu’ils soient de bonnes façons de diminuer le temps sédentaire passé assis devant la télé, la tablette ou l’ordinateur, les jeux vidéo actifs ne sont pas aussi bons que les vraies activités, jeux et/ou sports.

Est-ce à dire qu’il faut les bannir?

Selon les experts ce n’est pas nécessaire, mais il ne faut pas les considérer comme un remplacement de l’activité physique, et surtout, il ne faut pas dépasser le temps d’exposition à un écran recommandé chaque jour, soit moins d’une heure par jour pour les 2 à 4 ans et un maximum de 2 heures par jour pour les 5 et plus.

Sources :
Jeunes en forme Canada, « Position de Jeunes en forme Canada sur les jeux vidéo actifs », novembre 2012, http://www.activehealthykids.ca/active-video-games-position.aspx
Kim Brunhuber, « Active video games discouraged by child fitness experts », CBC News, 26 novembre 2012, http://www.cbc.ca/news/health/active-video-games-discouraged-by-child-fitness-experts-1.1278445
Réseau canadien de l’obésité, « Active video games don’t increase overall daily physical activity levels », http://www.obesitynetwork.ca/de.aspx?id=319

Départ Santé est bénéfique pour tout le monde, pas juste pour les éducatrices.

- Directrice (SK)