Témoignage d’une stagiaire en nutrition en Saskatchewan

Véronique Dion-Cyr, finissante du baccalauréat en sciences de la nutrition de l’Université d’Ottawa, a réalisé un stage de trois mois à Saskatoon en Saskatchewan. La stagiaire du programme Départ Santé/Healthy Start (DSHS) et du Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS), a réalisé une variété de projets au sein de la communauté. À l’aide de précieux collaborateurs, plusieurs séances ont été offertes. Celles-ci se sont déroulées principalement à Saskatoon ainsi qu’à Regina.

Il a été fort propice de pouvoir communiquer dans les deux langues à l’intérieur d’un stage communautaire en santé. Particulièrement en milieu francophone minoritaire où les opportunités abondent. Véronique a reçu, dès son arrivée, une multitude de demandes de collaboration avec divers organismes. Elle a réalisé des entrevues avec des directrices et éducatrices et rédigé des articles nutritionnels éducatifs. Avec l’Association des parents fransaskois (APF), elle a organisé des ateliers culinaires éducatifs avec des familles dans le cadre du programme de Healthy Together, un programme de mieux-être pour les parents.

Grâce au partenariat avec l’École canadienne-française de Saskatoon, les élèves ont reçu des ateliers/conférences touchant la nutrition et organisés par la stagiaire. Elle a également livré des présentations à la Journée d’accueil du nouvel arrivant, à la Journée du mieux-être ainsi qu’une entrevue avec ICI Saskatchewan. Les élèves ont aussi eu l’opportunité d’apprendre davantage sur le parcours du métier de diététiste grâce aux présentations de Véronique durant les journées carrières.

La flagrante distinction au point de vue nutritionnel est sans doute la variété limitée d’aliments en Saskatchewan. L’accessibilité à la diversification d’aliments comme certains fruits et légumes, poissons et fruits de mer est restreinte. Les commerces d’alimentation sont également peu nombreux. Ceci est une réalité à laquelle font face les habitants de cette province. En tant qu’organisme dans le domaine de la santé, il faut être conscient de cette condition. Cependant, la future diététiste est agréablement épatée par la conscience des enfants face à la saine alimentation. Les plus jeunes générations sont de plus en plus sensibilisées par la nutrition.

En plus du précieux appui du CNFS, Véronique a été soigneusement épaulée et dirigée par ses préceptrices Gabrielle Lepage-Lavoie, gestionnaire de programme, et Tracy Sentes, diététiste.

L’expérience fût au-delà de ses attentes et elle recommande fortement à quiconque désirant se lancer dans une belle aventure de s’orienter vers ce stage !

Départ Santé est inspirant. La formation nous a donné l’opportunité de voir notre programmation d’un nouvel angle.

- Directrice (SK)